Déclaration des représentants du personnel au CA de Canopé


Monsieur le Président, mesdames et messieurs les membres du Conseil d’administration, monsieur le directeur général.

Dans un contexte où le ministère de l’Education Nationale s’est doté d’un schéma directeur de la formation continue, la question de la coordination des différents opérateurs de formation, dont fait partie Réseau Canopé, doit légitimement se poser. Mais il est essentiel de prendre en compte la diversité des missions, des métiers et des modèles économiques. Il est essentiel aussi de prendre en compte la réalité du travail et du vécu des personnels.

Il est inacceptable pour nous d’apprendre, par des témoignages de collègues ou par des sources extérieures voire par les médias ! que 47 suppressions de postes ETP sont prévues à Réseau Canopé, que la subvention pour charge de service public va diminuer, que des immeubles sont en vente, et qu’un projet de restructuration globale des opérateurs est en préparation.

L’opacité dans laquelle se préparent ces évolutions structurelles nous inquiète.

Les personnels de Réseau Canopé se trouvent dès maintenant confrontés à des non reconductions de contrat ou à des disparitions potentielles de locaux d’activités. Ils sont soucieux et parfois gravement perturbés par des nouvelles qui peuvent affecter leurs emplois, leur vie quotidienne et les missions de service public qu’ils assurent. Le flou de la communication de la direction générale et les contradictions entre les exigences de la tutelle et les moyens annoncés ne sont pas de nature à les rassurer.

Nous avons demandé à plusieurs reprises d’être associé.e.s aux évolutions de Réseau Canopé, car nous sommes au plus près du terrain et à même de donner du sens à la notion d’établissement unique. Nous regrettons l’absence, à ce jour, du conseil d’experts et d’usagers prévu dans le décret de 2014, qui doit assister le conseil d’administration et le directeur général pour définir les orientations de l’établissement. L’engagement des personnels a permis les transformations nécessaires à la refondation du réseau. Ils ne sont pas hostiles au changement dès lors qu’ils y sont associés et que les transformations envisagées les respectent et respectent leur haute idée du service public.

Le recentrage sur des missions de formation des enseignants semble pertinent au regard des besoins. Au-delà, les collègues s’interrogent sur l’avenir de leurs missions, qui s’adressent à l’ensemble de la communauté éducative. La capacité d’édition de l’établissement permet, par exemple, de couvrir des besoins repérés et de faire face à la nécessité de déploiement des politiques publiques (arts et culture, politique de la ville et cohésion des territoires, éducation au développement durable). Sur d’autres activités, des questions se posent : quelles répercussions d’un nouveau modèle sur les domaines de la vente et du prêt de ressources ? quel avenir pour l’audiovisuel ? quelle organisation des services supports ?

L’établissement unique Réseau Canopé a besoin d’une vision à long terme sur la base d’un modèle économique viable et pérenne. C’est ce qui pourra garantir son autonomie pour exercer pleinement ses missions de service public. C’est ce que nous voulons mettre en œuvre et défendre, et nous attendons un signal fort en ce sens de la part de notre direction générale et de la tutelle.

L’établissement unique Réseau Canopé a besoin d’une vision à long terme sur la base d’un modèle économique viable et pérenne. C’est ce qui pourra garantir son autonomie pour exercer pleinement ses missions de service public. C’est ce que nous voulons mettre en œuvre et défendre, et nous attendons un signal fort en ce sens de la part de notre direction générale et de la tutelle.

Face au malaise exprimé par de nombreux agents, généré par l’incertitude et la brutalité des annonces, nous souhaitons apporter enfin des réponses concrètes. Nous en attendons aujourd’hui.

Le discours de l’institution sur la reconnaissance de la place de Réseau Canopé et de ses personnels ne suffira pas, il doit rapidement se concrétiser par des engagements forts et durables, notamment sur les moyens humains et financiers.

Nous demandons à ce que cette déclaration soit inscrite au procès-verbal. Nous informons les membres du Conseil d’administration que cette déclaration sera communiquée à l’ensemble des personnels de Réseau Canopé.

à lire – Canopé : respecter les agents et ouvrir une concertation !