Dispositions statutaires relatives au corps des adjoints techniques de recherche et de formation du ministère chargé de l’Enseignement supérieur.


CHAPITRE 1er
Dispositions générales

Art. 50. – Le corps des adjoints techniques de recherche et de formation classé dans la catégorie C prévue à l’article 29 de la loi du 11 janvier 1984 susvisée, est régi par les dispositions du décret n° 2005-1228 du 29 septembre 2005 relatif à l’organisation des carrières des fonctionnaires de catégorie C et par les dispositions du présent décret.
Ce corps comprend quatre grades : le grade d’adjoint technique de 2ème classe, le grade d’adjoint technique de 1ère classe, le grade d’adjoint technique principal de 2ème classe et le grade d’adjoint technique principal de 1ère classe.

Art. 50-1.
I. – Les membres du corps des adjoints techniques de recherche et de formation concourent à l’accomplissement des missions d’enseignement et de recherche des établissements où ils exercent. Ils peuvent se voir confier des missions administratives.
Dans les unités d’enseignement et établissements publics locaux d’enseignement, ils sont chargés d’assister les personnels en charge de l’enseignement dans la préparation des cours et des activités expérimentales et lors des séances des activités expérimentales.
Dans les activités d’enseignement notamment dans les établissements publics locaux d’enseignement, ils exercent leurs fonctions auprès des personnels en charge de l’enseignement.
II. – Les adjoints techniques de 2ème classe et de 1ère classe sont chargés des tâches d’exécution et de service intérieur.
III. – Les adjoints techniques principaux de 2ème classe et de 1ère classe sont chargés des tâches d’exécution qualifiées.

Art. 50-2
Les fonctionnaires qui exercent des fonctions de conducteur d’engin à moteur doivent se soumettre au cours de leur carrière aux test et examen prévus au IV de l’article 52 ou au III de l’article 53, selon une périodicité fixée par arrêté du ministre chargé de la fonction publique. Dans le cas où ils perdent la possibilité d’exercer ces fonctions, ils bénéficient de plein droit d’une affectation à d’autres fonctions au sein du corps dont ils relèvent.

CHAPITRE II
Recrutement

Art. 51. – I. – Les adjoints techniques de recherche et de formation sont recrutés sans concours dans le grade d’adjoint technique de 2ème classe dans les conditions prévues aux articles 52 à 52-2 et 54.
Ils sont recrutés par concours dans le grade d’adjoint technique principal de 2ème classe dans les conditions prévues aux articles 53 et 54.
II. – Les recrutements sont ouverts par arrêté du ministre chargé de l’enseignement supérieur, après avis conforme du ministre de la fonction publique, dans les conditions fixées à l’article 2 du décret n° 2004-1105 du 19 octobre 2004 relatif à l’ouverture des procédures de recrutement dans la fonction publique de l’Etat.

Art. 52.
I. – Les recrutements sans concours d’accès au grade d’adjoint technique de 2ème classe sont organisés par branche d’activité professionnelle ou par emploi type.
II. – Ces recrutements font l’objet d’un avis de recrutement, dans les conditions prévues à l’article 52-1.
III. – Les candidats aux recrutements établissent un dossier de candidature comportant une lettre de candidature et un curriculum vitae détaillé indiquant le niveau d’étude ainsi que, le cas échéant, le contenu et la durée des formations suivies et des emplois occupés.
IV. – Les adjoints techniques de recherche et de formation de 2e classe recrutés pour exercer des fonctions de conducteur d’engin à moteur doivent justifier de la possession des permis de conduire ou habilitations appropriés aux véhicules et engins utilisés en cours de validité. Leur nomination est subordonnée à un test psychotechnique et à un examen médical dont les modalités sont fixées par un arrêté du ministre chargé de la fonction publique.

Art. 52-1. – I. – L’avis de recrutement indique :
1° Le nombre des postes à pourvoir ;
2° La date prévue du recrutement ;
3° Le contenu précis du dossier de candidature à établir en application du III de l’article 52 ;
4° Les coordonnées du responsable auquel doit être adressé le dossier de candidature ;
5° La date limite de dépôt des candidatures ;
6° Les conditions dans lesquelles les candidats préalablement sélectionnés par la commission mentionnée à l’article 52-2 sont convoqués à l’entretien prévu au même article.
II. – L’avis de recrutement est affiché, quinze jours au moins avant la date limite de dépôt des candidatures, dans les locaux de l’établissement organisant le recrutement.
Cet avis peut en outre être affiché dans les agences locales pour l’emploi de l’Agence nationale pour l’emploi situées dans le ou les départements concernés.
III. – L’avis de recrutement est en outre publié, dans le même délai, sur le service de communication publique en ligne relevant du ministre chargé de l’enseignement supérieur et de l’établissement organisant le recrutement.

Art. 52-2.
I. – L’examen des dossiers de candidature est confié à une commission, composée d’au moins trois membres désignés par l’autorité chargée de la direction de l’établissement, dont un au moins est extérieur à cet établissement. Cette commission peut être divisée en sous-commissions.
II. – Au terme de l’examen de l’ensemble des dossiers de candidature déposés dans le délai fixé dans l’avis de recrutement, la commission procède à la sélection des candidats. Les candidats sélectionnés sont convoqués à un entretien.
III. – A l’issue des entretiens, la commission arrête, par ordre de mérite, la liste des candidats aptes au recrutement. Cette liste peut comporter un nombre de candidats supérieur à celui des postes à pourvoir. En cas de renoncement d’un candidat, il est fait appel au premier candidat suivant sur la liste. Si un ou plusieurs postes ne figurant pas initialement dans le nombre de postes ouverts au recrutement deviennent vacants, l’administration peut faire appel aux candidats figurant sur la liste dans l’ordre de celle-ci, jusqu’à la date d’ouverture du recrutement suivant.<
IV.- Les membres de la commission sont rémunérés dans les conditions prévues par le décret n° 2010-235 du 5 mars 2010 relatif à la rémunération des agents publics participant, à titre d’activité accessoire, à des activités de formation et de recrutement.

Art. 52-3. – abrogé.

Art. 53.
I. – Les adjoints techniques principaux de 2ème classe sont recrutés :
1° Par un concours externe sur épreuves ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme de niveau V ou d’une qualification professionnelle reconnue équivalente par la commission mentionnée à l’article 15 ;
2° Par un concours interne sur épreuves ouvert aux fonctionnaires et agents non titulaires de la fonction publique de l’Etat, de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière comptant au 1er janvier de l’année du concours au moins une année de services civils effectifs.
II. – Les conditions d’organisation des concours mentionnés au I et la composition du jury sont fixées par arrêté du ministre chargé de l’enseignement supérieur.
III. – Les adjoints techniques principaux de recherche et de formation de 2e classe recrutés pour exercer des fonctions de conducteur d’engin à moteur doivent justifier de la possession des permis de conduire ou habilitations appropriés aux véhicules et engins utilisés en cours de validité. Leur nomination est subordonnée à un test psychotechnique et à un examen médical dont les modalités sont fixées par un arrêté du ministre chargé de la fonction publique.

Art. 54.
I. ― Les personnes nommées dans le corps des adjoints techniques de recherche et de formation à la suite d’une procédure de recrutement sans concours organisé en application des articles 52 à 52-2 ou de l’admission à un concours organisé en application de l’article 53 sont nommées dans le grade correspondant à celui dans lequel le recrutement a été ouvert. Sous réserve des dispositions du II, elles sont classées dans leur grade respectif conformément aux articles 3 à 7 bis du décret du 29 septembre 2005 susmentionné.
II. ― Par dérogation aux dispositions de l’article 6 du décret du 29 septembre 2005 susmentionné, les dispositions du I et du II de l’article 5 de ce même décret sont cumulables entre elles.

CHAPITRE III
Avancement de grade

Art. 55.
Peuvent être promus, au choix, au grade d’adjoint technique de 1re classe, les adjoints techniques de 2e classe ayant atteint le 5e échelon de leur grade et comptant au moins cinq ans de services effectifs dans leur grade. Pour bénéficier de cette disposition, les agents doivent être inscrits à un tableau annuel d’avancement établi sur proposition du recteur, du président, du responsable d’établissement ou du chef de service, après avis de la commission administrative paritaire compétente.

Art. 56.
I. ― L’avancement au grade d’adjoint technique principal de recherche et de formation de 2e classe s’opère selon l’une des modalités suivantes :
1° Soit par voie d’inscription à un tableau annuel d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire compétente, après une sélection par la voie d’un examen professionnel ouvert aux adjoints techniques de recherche et de formation de 1re classe ayant atteint le 5e échelon et comptant au moins quatre ans de services effectifs dans leur grade ;
2° Soit par voie d’inscription à un tableau annuel d’avancement établi, au choix, sur proposition du recteur, du président, du responsable d’établissement ou du chef de service, après avis de la commission administrative paritaire compétente, parmi les adjoints techniques de recherche et de formation de 1re classe ayant atteint le 5e échelon et comptant au moins six ans de services effectifs dans leur grade ;
3° Soit par combinaison des modalités définies au 1° et au 2°, sans que le nombre des promotions prononcées par l’une de ces modalités puisse être inférieur au tiers du nombre total des promotions. Lorsque le nombre de candidats admis à l’examen professionnel est inférieur au nombre de promotions à prononcer par cette voie, le nombre de promotions à prononcer au choix est augmenté à due concurrence.
II. ― Le choix entre les trois modalités d’avancement de grade mentionnées au I est fixé par arrêté du ministre chargé de l’enseignement supérieur.
III. ― Les règles relatives à l’organisation de l’examen professionnel sont fixées par arrêté du ministre chargé de l’enseignement supérieur.

Art. 57.
Peuvent être promus, au choix, au grade d’adjoint technique principal de 1re classe, les adjoints techniques principaux de 2e classe ayant au moins un an d’ancienneté dans le 5e échelon de leur grade et comptant au moins cinq ans de services effectifs dans leur grade. Pour bénéficier de cette disposition, les agents doivent être inscrits à un tableau annuel d’avancement établi sur proposition du recteur, du président, du responsable d’établissement ou du chef de service, après avis de la commission administrative paritaire compétente.

CHAPITRE IV
Dispositions transitoires

Articles 57-1. à 57-4 : abrogés
Section VI, VI bis et VII : abrogées